Alors âgé de huit ans, Matis Leggiadro découvre que l'art est capable d'affranchir l'existence humaine de ses limites : Yayoi Kusama et son Infinited Mirrored Room.

Dix ans après, il est reconnu pour la singularité et la précocité de son regard. À Albi, où il a rencontré le théâtre du vaste monde, il fut reconnu très jeune comme un commissaire d'exposition prometteur.

« J'ai intégré des groupes sociaux très divers au sein desquelles j'ai appris à complexifier ma pensée. »

Auteur encore confidentiel, ses textes se sont pour autant fait une place de choix, de la Revue académique au Journal accusateur.

Sur le plan proprement littéraire, la parution future du recueil poétique La Traversée du Frimas et du court roman TU ES LE MONDE, basé sur l'écriture-brouillon de la nouvelle précipité.

Sans titre

Prince d'un lino noir

Auréolé de mains funestes

Vieil ami de l'éternité

Couvert d'un abondant désespoir

Fait irruption au salon des inanimés

Et allume une lumière — Nous verrons.

[email protected] / 07 83 21 44 07